généreusement

généreusement

généreusement [ ʒenerøzmɑ̃ ] adv.
XVIe « courageusement »; de généreux
1Littér. En montrant de la grandeur d'âme, de la magnanimité. Se conduire généreusement envers un vaincu.
2Cour. Avec libéralité, sans compter. Récompenser généreusement qqn. Généreusement entretenu. Sans épargner sa peine, son dévouement.
3Avec abondance. abondamment, copieusement. Verser généreusement à boire.
⊗ CONTR. Mesquinement. Parcimonieusement.

généreusement adverbe De façon généreuse, avec noblesse de sentiments : Il m'a généreusement offert son aide. Avec libéralité : Payer un service généreusement. D'une façon très abondante : Ne nous servez pas trop généreusement de ce vin.généreusement (synonymes) adverbe De façon généreuse , avec noblesse de sentiments
Contraires :
- égoïstement
Avec libéralité
Synonymes :
- grassement (familier)
Contraires :
D'une façon très abondante
Synonymes :

généreusement
adv.
d1./d D'une manière noble et généreuse. Pardonner généreusement.
d2./d Largement, libéralement. Récompenser généreusement un service.

⇒GÉNÉREUSEMENT, adv.
De façon généreuse, avec générosité.
A. — Vx. Avec honneur, vaillamment, courageusement. Lutter, combattre généreusement. Comblez de nouveaux bienfaits ces héros magnanimes qui s'exposent généreusement à tant de périls (MARAT, Pamphlets, Charlatans mod., 1791, p. 281). Ses concitoyens devoient plutôt périr généreusement les armes à la main (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 1, 1797, p. 206).
B. — D'une manière noble et désintéressée, avec un grand cœur. Pardonner généreusement, traiter qqn généreusement. Comme il était ivre, il a insulté son supérieur. Celui-ci, généreusement, a cherché à étouffer l'affaire (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 99). Bérulle, (...) généreusement prêt à suivre toutes les inspirations de la grâce (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 16) :
1. Je vous invite à faire généreusement le sacrifice du bonheur que vous attendiez. C'est dans le secret du cœur que vous offrirez à Sa Majesté les vœux qu'un ordre cruel vous interdit de prononcer solennellement.
BERNANOS, Dialog. Carm., 1948, 4e tabl., 1, p. 1651.
En partic. Sans ménager sa peine, en se dévouant. Se dévouer, se dépenser généreusement. Le succès d'une cause à laquelle vous vous êtes si ardemment et généreusement consacré (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 416).
C. — Avec largesse, libéralement. Récompenser qqn généreusement, gratifier généreusement qqn de qqc. Tiens, voilà cinq mille francs que Chanor m'a généreusement prêtés (BALZAC, Cous. Bette, 1847, p. 221). Des fleurs de papier qu'elle distribuait si généreusement qu'on ne savait plus où les mettre chez soi (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 121) :
2. Or, je t'aime, non parce que tu es mon père; je t'aime, parce que tu es mon ami. En effet, tu n'as aucun mérite à être mon père, mais je regarde ton amitié comme une haute faveur que tu ne me dois pas et que tu m'accordes généreusement.
RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 264.
P. antiphrase. Je pense à une chose qui me plaît bien plus que le rôle de borne que tu m'as généreusement donné (SARTRE, Nausée, 1938, p. 190).
D. — En abondance, à profusion, copieusement. Verser généreusement à boire. Une savoureuse portion de veau, généreusement lardée (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 696). Un homme (...) généreusement doué, habile dans les exercices du corps comme dans ceux de l'intelligence (CAMUS, Chute, 1956, p. 1487) :
3. Leur dîner avait été gai, généreusement arrosé de vin vieux, réjoui par les souvenirs communs qui remontent entre deux hommes en pleine force...
VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 147.
P. ext. Très largement. Il portait cette rosette [de la Légion d'Honneur] généreusement épanouie, à sa boutonnière (COLETTE, Sido, 1929, p. 106). En évaluant très généreusement ce dernier montant à 9 milliards de dollars (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 363).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Av. 1580 « courageusement » (MONTAIGNE, Essais, 1. II, chap. III, éd. A. Thibaudet, p. 393); 2. 1636 « en montrant de la grandeur d'âme » (MONET); 3. 1798 recompenser généreusement (Ac.). Dér. de généreux; suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 316. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 573, b) 301; XXe s. : a) 374, b) 467. Bbg. COHEN 1946, p. 41.

généreusement [ʒeneʀøzmɑ̃] adv.
ÉTYM. Fin XVIe, Brantôme; de généreux.
Avec générosité.
1 Vx. De façon courageuse. || Se battre, verser son sang généreusement.
2 (Fin XVIe). Littér. En montrant de la grandeur d'âme, de la magnanimité. || Défendre généreusement les opprimés. || Se conduire généreusement envers un vaincu.
3 (1835). Cour. Avec libéralité. || Récompenser généreusement quelqu'un. Compter (sans); grassement; main (à pleine).
(1636). Sans épargner sa peine, son dévouement. || Se dépenser généreusement au chevet d'un malade.
1 Le duc d'Estrées est outré qu'un homme qu'il logeait généreusement, ait ainsi blessé et outragé l'hospitalité.
Mme de Sévigné, 1157, 28 mars 1689.
2 La Russie ne retrouvera sans doute plus des pères et des fils comme ceux-là. Ils sont nobles, au sens de l'élite : ils sont le choix de la nature, et ils y répondent généreusement.
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », II.
4 Avec abondance. || Verser généreusement à boire. || Viande généreusement lardée (→ Dévorer, cit. 5). Abondamment, copieusement.
CONTR. Froidement, lâchement, mesquinement, petitement. — Cruellement. — Égoïstement. — Médiocrement, pauvrement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • genereusement — Genereusement. adv. d Une maniere noble & genereuse. En user genereusement. Il veut dire aussi, Courageusement, vaillamment. Combattre genereusement. attaquer genereusement. se deffendre genereusement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • GÉNÉREUSEMENT — adv. D une manière noble, généreuse. En user généreusement. Pardonner généreusement. Traiter quelqu un généreusement.   Il signifie aussi, Libéralement. Récompenser généreusement.   Il signifie encore, Vaillamment, courageusement. Combattre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GÉNÉREUSEMENT — adv. D’une manière généreuse. En user généreusement. Pardonner généreusement. Traiter quelqu’un généreusement. Récompenser généreusement. Combattre généreusement. Attaquer généreusement. Se défendre généreusement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • généreusement — (jé né reû ze man) adv. 1°   D une manière généreuse, avec un grand coeur. •   Je crois qu il n agit point moins généreusement, CORN. Nicom. III, 8. •   Secourons l innocence et généreusement, ROTR. Antig. v, 3. 2°   D une main libérale. Payer… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • généreusement — adv. jènèreûzamê / zhènèreûzamê, d bon keû <de bon coeur> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • grassement — [ grasmɑ̃ ] adv. • 1355; de gras (II) 1 ♦ Abondamment, largement. Payer, rétribuer, entretenir grassement. ⇒ généreusement. 2 ♦ D une manière grasse (II, 2o). Parler, rire grassement. ⊗ CONTR. Chichement. ● grassement adverbe D un rire gras :… …   Encyclopédie Universelle

  • épancher — [ epɑ̃ʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1312; lat. pop. °expandicare, class. expandere « répandre » → épandre I ♦ 1 ♦ Vx ou poét. Faire couler. ⇒ verser. « Une fontaine épanche son eau pure » (Gautier). ♢ Fig. et littér. Produire généreusement. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • grandement — [ grɑ̃dmɑ̃ ] adv. • XIVe; gramment 1165; de grand 1 ♦ Beaucoup, tout à fait. Il s est grandement trompé. Il a grandement contribué au succès. ⇒ fortement. « Il était grandement l heure de déjeuner » (Aragon). Largement, en abondance. Il a… …   Encyclopédie Universelle

  • PÈLERINAGES ET LIEUX SACRÉS — Les termes de «pèlerinage» et de «lieu sacré» sont typiquement occidentaux: si l’on met à part les langues germaniques, ce sont les formes latines de peregrinatio et de loca sacra qui sont, non seulement dans les parlers latins mais aussi dans… …   Encyclopédie Universelle

  • large — [ larʒ ] adj., n. m. et adv. • XIe ; lat. largus « abondant; généreux », a remplacé latus, à cause de longus « long » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui a une étendue supérieure à la moyenne dans le sens de la largeur. Une large avenue. Chapeau à larges bords.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”